Les enjeux


En matière de handicap, il y a bien sûr la fameuse obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH). Tout employeur d’au moins 20 personnes, doit employer des travailleurs handicapés dans une proportion de 6 % de ses effectifs. Mais au-delà de ça, beaucoup d’organisations (publiques et privées) ont également développé une politique handicap volontariste, depuis le recrutement jusqu’au reclassement, en passant par différentes actions pour favoriser le maintien dans l’emploi et compenser le handicap.

Or le sujet reste encore trop souvent tabou. Qu’il s’agisse de la personne en situation de handicap qui craint d’être stigmatisée et préfère ne pas se déclarer, du collectif de travail, ou du manager qui s’interroge sur la capacité d’intégration d’un « TH » dans l’équipe ou sur la façon de concilier les objectifs de performance et d’éventuels problèmes de santé… Il s’agit donc de dépasser la langue de bois du politiquement correct (qui met les questions sous le tapis), pour parler du sujet de façon bienveillante, concrète et sans yakafokon.

Il s’agit avant tout de déconstruire les stéréotypes, de rassurer et d’informer. Quelles sont les différentes formes de handicap ? Quels sont les aménagements de poste possible ? Quels sont les facteurs clés de succès d’un maintien dans l’emploi ? Comment favoriser l’intégration d’une personne handicapée dans l’équipe ? Comment parler du handicap (en tant que manager, collègue, RH ou travailleur handicapé) ? Quel intérêt de demander une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) ? Comment procéder et à qui s’adresse-t-on ?…

Notre approche


Nous proposons des représentations-débats-apports, à travers deux modes principaux d’intervention. Dans les deux cas, nous proposons deux versions : pour les entreprises et pour la fonction publique.

1) Des interventions en plénière

Lors d’une séance en salle, de 1h à 3h en moyenne (formule modulable selon vos besoins), nous alternons des saynètes de théâtre, des temps de réflexion en sous-groupes, des échanges en plénières et des apports sous forme de quiz commentés.
Ces séances très interactives permettent aux participants d’exprimer librement leurs craintes et leurs non-dits via les personnages et les situations évoquées dans les saynètes.

Ce format est idéal pour pour modifier les représentations, apporter de l’information précise, susciter des témoignages (souvent impactants) et partager les bonnes pratiques.

 

2) Des interventions itinérantes

Plusieurs séances de 15 à 20 minutes ont lieu à intervalles réguliers sur différents sites, pour sensibiliser un maximum de personnes. Nous proposons des formats sur une demi-journée ou sur une journée.
Pour chaque séance, deux à trois sketches sont joués par nos comédiens aux endroits stratégiques de vos sites, permettant de toucher un large public.
Des sketches courts et conçus à cet effet permettent aux artistes d’aller à la rencontre du personnel partout où cela est possible et efficace : hall, couloirs, près des ascenseurs, sur les espaces de pause, salles dédiées…
A l’issue des saynètes, nos comédiens interpellent les participants sur ce qu’ils viennent de voir afin de recueillir leur ressenti et libérer la parole.

Ce format est idéal pour toucher les personnes qui ne se déplaceraient pas forcément, répondre aux interrogations et inviter à en savoir plus.

Nos 4 saynètes en mode plénière (3 comédiens - 5 à 10 min par saynète)


Dialogue de sourds

Dialogue de sourds

Handicap, mode d’emploi

Handicap, mode d’emploi

Attitude adaptée

Attitude adaptée

Reclassement

Reclassement

Nos 12 sketches itinérants (2 comédiens - environ 3 min par saynète)


  • Le handicap auditif (n°1)
  • Le mal de dos (n°2)
  • Le handicap visuel (n°3)
  • Mal de dos et rhumatismes déformants (n°4)
  • Handicap auditif et visuel (N°5)
  • Les Troubles Obsessionnels Compulsifs ou « TOC « (n°6)
  • Le handicap psychique (n°7)
  • Les maladies invalidantes (n°8)
  • Les TMS (n°9)
  • Handicap et recrutement (n°10)
  • Handicap et intégration (n°11)
  • Maintien dans l’emploi : le retour après une longue absence (n°12)
Haut de la page